La crise économique et la valeur des biens immobiliers

valeur biens 300x218 La crise économique et la valeur des biens immobiliers La crise économique et financière est encore d’actualité et elle se globalise de plus en plus. Le secteur de l’immobilier n’est pas épargné par la crise. Les causes sont nombreuses pour ne parler que de la baisse du pouvoir d’achat de la population, de la hausse du taux de la taxation sur les plus-values et du déséquilibre important entre l’offre et la demande.    

 La globalisation de la crise économique  

De nombreux pays européens et d’autres grandes nations comme les Etats-Unis traversent en ce moment une crise financière persistante. Cette crise économique et financière a pour cause le surendettement des pays riches. On constate un effritement successif des grandes places boursières qui effraient beaucoup les investisseurs. De plus, la solvabilité des Etats diminue au fil du temps selon les agences de notation comme Standard & Poor’s.

Le recul brusque de la valeur du CAC 40 déstabilise une économie déjà en difficulté face à des dépenses publiques et des budgets d’investissement de plus en plus élevés. Les plus touchées par cette crise sont les banques avec une baisse de plus de 20% de la valeur de la bourse de Paris. C’est une tendance baissière qui est malheureusement suivie par toutes les places boursières mondiales.

Dans ce registre, les spécialistes craignent que les effets de la crise américaine s’étendent à de nombreux pays dans le monde. A noter que l’économie  américaine est le moteur des marchés dans le monde. De plus, les initiatives prises par les parlementaires américains ne résolvent pas les problèmes à long terme mais retardent seulement les répercussions de la crise. Cependant, les Etats-Unis représentent plus de 20% du PIB mondial.

Dans ce contexte difficile marqué par des crashs boursiers, les investisseurs ont tendance à se tourner vers les valeurs refuges, entre autres l’or et l’immobilier.

 Les effets de la crise sur les projets immobiliers

Pour faire face aux crashs boursiers et à la crise économique et financière, l’acquisition d’un immobilier constitue-t-il une meilleure solution ? L’immobilier peut-t-il être considéré comme une valeur refuge pour les portefeuilles ? Ce sont les questions posées par les investisseurs. Les financiers tendent à opter pour des investissements sans risque lorsqu’une menace plane sur les marchés.

En ce moment, la France est également en difficulté en raison des fluctuations provoquant une restriction budgétaire et qui conduit à une hausse des taxes et une baisse des aides au logement. Les banques figurent parmi les premières cibles de cette crise car elles devraient aussi réviser leur taux d’intérêt dans le domaine du prêt immobilier. Tous ces facteurs entrainent une récession du secteur immobilier.

Les investissements immobiliers ou la construction de maisons présentent aujourd’hui une hausse importante avec une propension de 70% dans le patrimoine des Français. La menace sur ce type d’investissement est surtout la baisse du prix des biens immobiliers qui ne sera pas avantageux pour les investisseurs. Il se peut aussi que la crise se traduise par une baisse des ventes de biens immobiliers. De même, la valeur locative tend à baisser parallèlement à la diminution du pouvoir d’achat de la population. En effet, la location n’est plus rentable pour les propriétaires.

Cet article écrit par a été publié dans les catégories immobilier.
Ajoutez-le à vos favoris avec son .

Leave a Reply

Current month ye@r day *

Copyright © 2012 E-constructeurs. All rights reserved.